Page d'accueil Page d'accueil Clinique Dr Perreault English version Formes usuelles Autres formes Traitement chirurgical Techniques chirurgicales Autres sujets
Traitement chirurgical

Conseils pré-opératoires

Anesthésie régionale

Conseils postopératoires

Complications générales

Complications spécifiques

Pronostic

S'occuper des ses oignons!

Conseils pré-opératoires

Y a-t-il une période de l'année idéale ?

    C'est très variable puisque cela dépend du travail et des loisirs : Comme le problème le plus long est l'oedème, il est plus facile de se faire opérer lorsqu'il fait beau… et qu'on peut porter des sandales. D'un autre côté, comme l'été est court et que la chirurgie compromet une saison de sports et loisirs, certains préfèrent le printemps (les skieurs) ou l'automne (les golfeurs). Les personnes plus âgées qui sortent peu l'hiver de toute façon préfèrent souvent cette période. Nous avons des bottes couvre-sandales  postopératoires pour l'hiver. Donc chacun peut trouver sa période idéale.
   
    Si vous envisagez un voyage qui nécessitera beaucoup de marche, attendez un bon 4 mois après la chirurgie pour partir. Même stratégie pour les activités sportives. Il en est différent pour un voyage de repos dans le sud.  D'ailleurs, plusieurs patients profitent de la chirurgie pour aller y faire leur convalescence (attendre environ 2 semaines avant de quitter le pays; 4 semaines s'il y a une broche à enlever.)

Comment se préparer à l'opération ?

    Deux semaines avant, il faut arrêter certains médicaments, en particulier l'Aspirine (Entrophen; AAS ou Acide Acétylsalicylique). Vous pouvez cependant prendre du Tylénol (Acétaminophène).  Il faut aussi cesser de prendre des contraceptifs oraux, cause de phlébites. Ici le risque est plutôt très très bas, car la chirurgie est faite sous anesthésie locale et que les patients sont ambulants  immédiatement après la chirurgie.

    Le matin de l'opération, on vous conseille de prendre un repas léger et de prendre vos médicaments habituels.  Vêtements amples, pas de bijoux. Idéalement pas de vernis à ongles aux mains comme aux pieds (facultatif).

Comment serai-je juste après l'opération ?

    Vous aurez une sandale postopératoire àporte pour une durée de 4 à 5 semaines, mais pas de plâtre.
Vous pourrez généralement mettre votre poids immédiatement sur votre pied opéré, à moins d'avis contraire.( attention: la plupart des chirurgiens interdisent la mise en charge immédiate) Ceci varie en fonction de la stabilité de la fixation interne Pour les premières semaines, vous pourrez cependant marcher davantage sur votre talon que sur l'avant-pied, car il faut éviter de marcher sur le côté extérieur du pied qui pourrait exacerber un mal de dos. 
   Si vous avez été opéré pour un Hallux Valgus, vous n'avez généralement pas de broche qui sort de votre pied ( plus de 99%)  Exceptionnellement, si l'ostéoporose rend la fixation interne instable, il se peut qu'une broche externe soit utilisée ; dans ce cas, elle est très courte et son exérèse n'est pas plus douloureuse que d'enlever les points de suture.

A quels désagréments doit-on s'attendre ?

    Rares sont les patients sans effets secondaires. Ils sont prévisibles dans le cas de la chirurgie du Hallux Valgus :
  • Enflure (oedème) du pied durant plusieurs semaines, puis qui ira en diminuant progressivement, mais persistera quand même en fin de journées durant quelques mois. Si vous avez des varices, l'oedème persistera un peu plus longtemps.
 
  • Raideur (ankylose) du 1er orteil qui durera plusieurs mois. Afin de réduire ce temps, des exercices vous seront prescrits.  Ils débutent à 2 semaines après l'opération, et d'autres sont ajoutés à 4 semaines.
 
  • Certaines rares personnes font une capsulite, (environ 1 à 2 %) autrement dit une cicatrisation interne trop abondante et trop adhérente qui nécessitera une physiothérapie afin d'assouplir les tissus. Dans ces cas, la convalescence est beaucoup plus longue.  Les cicatrices hypertrophiques sont également inhabituelles.

Arrêt de travail - Combien de temps dure la convalescence ?

   
Il vous faudra prévoir un arrêt de travail :
  • Environ 10 semaines si vous devez porter des souliers "ordinaires" et travailler debout dans votre métier. Cette période peut aller jusqu' 12 semaines si les deux pieds sont opérés en même temps.
 
  • Environ 2 à 4 semaines si vous pouvez travailler chaussé de la sandale post-opératoire, que votre travail se fait principalement assis et que vous pouvez à l'occasion élever le pied sur un tabouret.
 
  • Le problème est souvent de se rendre au travail. Conduire la voiture est variable d'une personne à une autre. En moyenne 4 semaines  pour un pied droit en conduite automatique. pour le pied gauche avec une voiture manuelle: 5 semaines. Il faut être prudent en cas de doute; si vous pouvez taper du pied sans problème, les chances sont que vous pouvez conduire. 
 
  • La convalescence après la chirurgie d'un seul pied est définitivement plus facile qu'une opération bilatérale. C'est comme si vous aviez un orteil fracturé : il vous reste un pied intact, et vous êtes donc plus autonome. Le mythe qu'on ne revient pas pour l'autre pied... est généralement faux surtout avec les techniques modernes de chirurgie. Notez que si la déformation est majeure et que l'on doit opérer les autres métatarses, cette période peut être plus longue.

Y a-t-il des complications possibles ?

   
    Possible, oui.  Probable, non pour la forme usuelle léger à modérée

  • Capsulite Dans ma pratique c'est la complication la plus fréquente. Environ 1 à 2%. La sévérité est très variable. Elle est indépendante du chirurgien et est plutôt relié à la façon dont la patient répond à une chirurgie. Leur système nerveux "sympathique" est trop réactif et ces patients font  trop de cicatrisation interne (adhérences), de sorte que l'articulation est beaucoup trop ankylosée. Ces patients font une cicatrice interne un peu anormale. Dans leur cicatrice, avec les cellules fibreuses (fibroblastes) , ils ont une certaine proportion de cellules qui ont des propriétés contractiles (myofibroblastes). Ce sont les seuls cas où je leur fait faire de la physiothérapie formelle. De plus quelques infiltrations cortisonnées peuvent être utilisées afin de réduire des "adhérences". Notez qu'un système nerveux sympathique très réactif a diverses manifestations durant les premières semaines postopératoires: le pied peut passer de la couleur blanche à une coloration rouge voir écarlate puis à un mauve inquiétant pour une personne non-avisée. Mais rassurez-vous ceci n'est qu'une manifestation d'une instabilité vaso-motrice transitoire. Ici ce n'est que la circulation cutané "superficielle" qui est en cause. La circulation profonde n'est pas diminué, au contraire, elle est augmentée. Donc ceci ne peux jamais engendrer de gangrene et n'est jamais dangeureuse!
 
  •  Mal-unions:  ( L'os a repris dans une mauvaise position)Maintenant extrêmement  rare depuis les dernières années où je fixe mes ostéotomies distales avec une petite vis qui rend l'ostéotomie beaucoup plus rigide que si elle est fixée avec une broche lisse (résorbable ou non) et évidemment sans comparaison si uniquement un plâtre est utilisé. Cependant  si un patient est ostéoporotique le taux de non-union est plus élevé, surtout si l'ostéotomie est proximale et fixée par plaque et vis, ou par vis seulement. 
 
  • Infections sont extrêment rares, (environ 1 sur mille dans mes cas s'il n'y a pas de broche). S'il a une broche qui traverse la peau, l'incidence s'élève vers la 3e semaine post-opératoire. Chez les patients diabétiques, l'incidence est plus élevé. L'incidence est également un plus élevé chez ceux qui tardivement ont une petite déhiscence de plaie ( ceci est aussi très rare)  
  • Non-unions     : pseudarthrose ie. l'ostéotomie, soit la fracture induite pour corriger l'Hallux Valgus ne réussi pas à guérir.  Très exceptionnel,  aucun sur environ 3,600 cas (mai 2010)
 
  •  Algodystrophie sympathique réflexe, qui est une forme plus rare ( moins d'un cas sur 500 dans mes patients) mais est beaucoup  plus sévère de la capsulite. Elle touche tout le pied opéré, qui reste longtemps sensible ( même la peau peut être extrêmement sensible au moindre contact.  Avec à l'occasion une sudation abondante ( en phase chaude), ou au contraire devient plus froid, passe du rose pâle au rouge  ou même bleu (symptôme d'instabilité vaso-motrice)  Re. plus haut hyperactivité du système nerveux sympathique) .  Ceci peut survenir après n'importe quel type de chirurgie ou de fracture. Cette condition nécessite de la physiothérapie et beaucoup de patience, souvent un traitement en clique anti-douleur, car elle dure plusieurs mois...



© Dr André Perreault Tél.: 514-387-3871 Courriel: