Page d'accueil Page d'accueil Clinique Dr Perreault English version Formes usuelles Autres formes Traitement chirurgical Techniques chirurgicales Autres sujets
Techniques chirurgicales

Stade clinique II

Stade clinique II (suite)

Hallux valgus sévère

Hallux valgus DMAA

Hallux valgus hypermobilité

Hallux Valgus arthrosique et arthritique

Hallux Valgus rare

Chirurgies fréquemment associées

Complément esthétique

Hallux Valgus arthrosique et arthritique

A. Chirurgie pour Hallux RIGIDUS (Arthrose) + cure H. Valgus

Comme il s'agit d'un double problème, voyons dans un premier temps ma chirurgie pour un HALLUX RIGIDUS seul, puis dans un 2e temps nous verrons les autres modifications à apporter si en plus il y a HALLUX VALGUS.


Radiographie de face:  avant et après chirurgie
Ici c'est un Hallux Rigidus seul ( sans H.Valgus)


En bas:  Rayon X latéral
Il s'agit d'une arthroplastie de Valenti : le tiers à la demi  supérieur du métatarse et de la phalange sont  enlevés.  De plus il y a eu ostéotomie de raccourcissement et d'abaissement de la tête du 1er métatarse (fixée avec une vis compressive sans tête: Acutwist).  Notez l'augmentation de l'espace entre les 2 os. Dans les cas plus sévères, on pourrait ajouter une ostéotomie de Moberg de la phalange proximale.
 
 

 
.


Il est bien important de reconnaître si la patiente présente des signes d'arthrose de la 1e Métatarso-phalangienne (MTP) avant d'entreprendre un traitement, car le traitement doit être modifié en conséquence. En plus de corriger l'Hallux Valgus, il faut décomprimer l'articulation: pour que l'articulation soit moins serrée et éviter les contacts articulaires prématurés.

Ma technique'' personnelle ''pour Hallux valgus avec Arthrose

C'est une modification d'une technique que j'avais développé pour traiter l'arthrose du gros orteil ( Hallux Rigidus).  C'est une combinaison de 4 techniques un peu modifiées.: Valenti, Moberg, Akin et Mitchell-modifié.
Le but est de corriger l'Hallux Valgus, tout  en décomprimant l'articulation et éviter le contact excessif de la partie dorsale des 2 os. (Phalange et Métatarse)

1. Cheïlectomie (exostectomie des ostéophytes)

En plus de l'ostéotomie métatarsienne appropriée, les ostéophytes qui entrent en contact prématuré sont réséqués.


2. Ostéotomies phalangiennes décompressives 


Ostéotomie de Moberg Ostéotomie à biseau fermé à sommet dorsal, dans le but de réduire le contact prématuré de la partie dorsale arthrosique de la phalange proximale


3. Ostéotomie Akin-Moberg
: (décompression en réduisant le Valgus de l'orteil)



C'est une ostéotomie en deux plans qui combine :

• Akin (corrige partiellement la déviation latérale de l'orteil: biseau fermé médian)

• Moberg (ostéotomie à biseau fermé dorsal : en dorsi-flexion) de la phalange proximale)

Ceci augmente d'environ 40° la dorsi-flexion (=l'extension) MTP au détriment d'une perte de 25° de flexion plantaire (ceci n'entraîne pas cependant d'altération fonctionnelle de la démarche.
Ceci est combiné à une ostéotomie métatarsienne corrigeant l'hallux valgus selon le degré de la déformation et le stage clinique. Cependant l'ostéotomie métatarsienne doit visée un raccourcissement métatarsien (SCARF de raccourcissement ou Mitchell modifié), afin de décomprimer l'articulation.

Il est cependant primordial d'évaluer les autres métartases, et de les raccoursir simultanément si besoin (Weil). Autrement des métatarsaligies secondaires seront aussi, sinon plus importantes que le problème initial de la 1re MTP.

4. Ostéotomie de Chevron décompressif (Vanore-O'keefe)


Ici une "tranche" complète est réséquée à la partie supérieur du chevron. (par opposition à un chevron-DMAA, qui résèque un "biseau" à base médiale à la partie supérieure du chevron)

En réduisant cette ostéotomie, il y a non seulement un raccourcissement du métatarse, mais en plus un certain abaissement de la tête métatarsienne.

B. Hallux Valgus arthritique

La forme la plus fréquente est la polyarthrite rhumatoide. Il existe d'autres atteintes rhumatologiques qui peuvent être assez destructrices (exemple arthrite psoriasique ci-dessous).

Les traitements sont en fonction de :

- L'atteinte articulaire (degré de destruction)

- De la stabilisation (phase de rémission) de la maladie rhumatologique.
Polyarthrite rhumatoïde

1. Hallux valgus avec un bon contrôle de la maladie, stabilité dans l'atteinte de l'avant-pied depuis une bonne période, Cartilage articulaire peu atteint sur la majorité de la tête . Sans luxation des autres métatarso-phalangiennes :


La correction du 1e métatarse doit être "osseuse" et fixée assez solidement (re. :ostéopénie)

Surtout l'ostéotomie ne doit absolument pas raccourcir le 1e métatarse.

Ici :ostéotomie basale en croissant (R. Mann)
Alternatives : Ludloff-Myerson ou SCARF
2. Hallux valgus avec un bon contrôle de la maladie depuis un certain temps, cartilage articulaire de la tête du 1e métatarse peu Atteint. Avec sub- luxation des autres métatarso-phalangienne, mais sans destruction cartilagineuse :


Si le cartilage des têtes des autres métatarses n'est pas trop atteint, une ostéotomie de accourcissement et d'élévation peut être tenté. (Weil modifié)
Ici l'ostéotomie du 1e métatarse doit être raccourci surtout s'il est un peu long au départ
Alternative: SCARF avec raccourcissement

3 . Hallux valgus avec un bon contrôle de la maladie depuis un certain temps, cartilage articulaire de la tête du 1e métatarse peu atteint . Avec luxation non-réductible des autres métatarso-phalangienne et atteinte cartilagineuse et callosités:


Ici nous devons procéder à la résection des têtes métatarsiennes. La cure de l'Hallux valgus doit nécessairement inclure une ostéotomie de raccourcissement; sinon le gros orteil sera beaucoup trop long et disproportionné par rapport aux autres orteils. Cette ostéotomie doit être fixée. Dans ces cas toujours ostéopéniques on risque sinon une mal union (en dorsi-flexion) Autre méthode : SCARF avec raccourcissement.

4. Hallux valgus sévère avec atteinte articulaire de toutes les têtes métatarsiennes.
Donc dans les cas sévères, il faut procéder à une fusion (arthrodèse) de la 1e Métatarso-phalangienne, et de réséquer les têtes métatarsiennes, ce qui est la meilleure chirurgie à long terme chez les rhumatoïdes sévères.



© Dr André Perreault Tél.: 514-387-3871 Courriel: