Page d'accueil Page d'accueil Clinique Dr Perreault English version Formes usuelles Autres formes Traitement chirurgical Techniques chirurgicales Autres sujets
Formes usuelles

Explications

Stades cliniques

Mesures préventives

Hallux valgus - Formes usuelles

Introduction


    Il s’agit d’une déviation du gros orteil vers l’extérieur, avec, fréquemment, une proéminence de la tête du premier métatarse (oignon). Cette voussure peut devenir inflammatoire par la bursite sous-jacente de la tête métatarsienne, ce qui accentue la bosse. Généralement cette bosse est associée à l’Hallux Valgus (déviation du premier orteil), bien qu’à l’occasion il existe des «oignons» sans Hallux Valgus.

Hallux Valgus avec bursite


    L’incidence générale est entre 2 % et 4% (avec ou sans port de souliers - donc même dans les communautés où l'on marche pieds-nus). Cependant le port de souliers pointus à talons hauts peut augmenter l’incidence jusqu’à 48 % !
    L’incidence est plus élevée chez les femmes (avec ou sans souliers, comparés aux hommes). L’Hallux valgus juvénile (survenant durant l’enfance) est héréditaire et transmissible par la mère avec pénétrance génétique variable de 72%.

    La forme usuelle a une tendance familiale indéniable.

    Le pied plat n’est pas un facteur causal principal, à part la forme hypermobile avec hyperlaxité ligamentaire généralisée. Cependant chez certaines personnes prédisposées, avoir un pied plat pronateur peut accentuer la défomation : les structures capsulaires médiales ne peuvent résister aux fortes forces déformantes. 



    Dans le développement d’un Hallux valgus, il y a souvent une combinaison de deux facteurs :
  1. Hérédité et la structure osseuse du pied : Plus l'angle entre le premier et le deuxième métatarse est grand, plus la déformation est grande. S'il existe une facette articulaire additionnelle entre M1-M2 l'angle est plus difficile à corriger. Ces déformations sont souvent accentuées chez les personnes qui sont très flexibles (hyperlaxité ligamentaire).

  2. Environnement : Le port de souliers à talons hauts associés à une boîte antérieure pointue peuvent accentuer l’Hallux valgus.

L'hérédité dans le développement d’un Hallux valgus. Plus l'angle entre le premier et le deuxième
métatarse est grand, plus la déformation est grande.

Les Formes

  • Dans les formes usuelles, il y a fréquemment une combinaison de ces facteurs : une certaine tendance familiale et la déformation qui augmente graduellement au cours des années à porter des… souliers.
  • En ce qui concerne les formes juvéniles (qui donc surviennent durant l’enfance), le facteur génétique est primordial. Ces enfants d’une dizaine d’années ont des Halluces Valgi souvent sévères sans qu’ils aient porté de souliers pointus à talons hauts.

  • Les formes arthritiques : La dégradation de la capsule et des ligaments par l’atteinte inflammatoire de l’articulation entraine la déformation d’Hallux valgus.

Formes plus rares

  • Un Hallux Valgus post-traumatique peut survenir après un accident qui a rupturé ou sectionné la capsule articulaire. Également, un traumatisme à la cheville qui sectionne ou rupture le tendon tibial antérieur peut avec le temps engendrer un Hallux Valgus par sur-utilisation du long extenseur du gros orteil (EHL : Extensor Hallucis Longus).

  • Un Hallux Valgus neurologique peut se manifester à cause de la paralysie de certains muscles, ou la  spasticité d’autres muscles engendrant un déséquilibre musculaire aboutissant à l’Hallux valgus.



© Dr André Perreault Tél.: 514-387-3871 Courriel: